« On ne risque pas de se faire pirater, on est trop petit »

Cette phrase revient très souvent lors des phases commerciales préalables à la réalisation d’un test d’intrusion. Généralement les entreprises s’adressent à nous lorsque le mal a déjà été fait ET qu’elles s’en sont rendu compte, exprimant au passage leur étonnement d’avoir été une cible. La vérité est que le fait d’être « petit » est justement un critère de choix pour un pirate. Que cherche à faire un pirate ? « Voler des données industrielles de l’entreprise » C’est la réponse majoritairement présente dans l’esprit des entreprises, les petites se sentant donc moins visées car n’ayant pas des données d’aussi [...]